L'église de Forgès

  • PDF
  • Imprimer
  • Envoyer
Index de l'article
L'église de Forgès
Réparer ou restaurer ?
Suite et fin
Toutes les pages

L’Église de Forgès

D’après les textes l’église de Forgès est connue dès l’an 930.En effet Adémar des Echelles, vicomte, avait compris celle-ci dans son testament parmi celles qu’il donnait ou rendait à l’abbaye de Tulle à la même époque.
Elle est citée aussi en l’an 1115 dans une bulle de Pascal II.
La paroisse de Forgès fit partie du diocèse de Tulle dès sa création en l’an 1317.

jpg

 


L’état du bâtiment devait être très préoccupant vers les années 1800 car le 24 mai 1843 une demande de réparation fut faite par Monsieur le Maire de Forgès.


- Sur la réponse du Préfet datée du 31 mai 1843, nous pouvons lire :

« Par votre lettre du 24 de ce mois vous m’exposez le mauvais état de l’église de votre commune et l’urgence des réparations qu’elle nécessite. Le budget supplémentaire de la commune de Forgès réglé pour l’exercice de 1842 ne présente qu’un excédent disponible de 82,51 francs. Le Conseil sentira dès lors que ce n’est qu’à l’aide de sacrifices qu’il peut espérer ramener à exécution cette entreprise évaluée approximativement à la somme de 1200 francs. Veuillez donc lui proposer le vote d’une contribution extraordinaire de 800 francs en deux ans en lui faisant observer qu’à cette condition je tacherai de lui accorder un secours pour compléter le montant de la dépense »


Durant la même période se posait aussi la question de l’agrandissement et du transfert du cimetière qui était à côté de l’église : « Le cimetière n’était pas en rapport avec l’importance de la population. Le Conseil a reconnu qu’il n’y en avait pas de plus convenable que celui qui existe, mais qu’il fallait l’agrandir en prenant une partie d’un pré de la dame Veuve Parjadis, contigu au dit cimetière. » ( C M du 27 décembre 1839 ).
La situation devenait de plus en plus préoccupante et en séance du 20 août 1843 le compte rendu notait : « Avons examiné et reconnu indispensables plusieurs réparations à faire tant à l’église qu’au presbytère, mais obligés de nous restreindre aux plus urgentes. »
La séance extraordinaire du 14 juillet 1844 allait dans le même sens : «  Après avoir pris connaissance du devis du 13 juin de cette année, relativement aux réparations à faire à l’église et au presbytère…. Nous les membres présents sont convenus à faire accomplir les dites réparations. »
Le 18 mai 1845, le Conseil Municipal délibérait, à nouveau, en vertu de la lettre de Monsieur le Préfet concernant les réparations à faire exécuter tant au presbytère qu’à l’église.
Le receveur municipal de la commune de Forgès recevait le 21 mai 1847 un mandat de secours de 200 francs pour les réparations à réaliser sur l’église et sur le presbytère.



 
Bannière

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Saint Du Jour

Bonne fête aux Catherine de Sienne

Enregistrez-vous

Pour être averti des mises à jour



La Météo de Forgès

... VISITEURS

Tous187949
3.jpg

Venez à Forgès

Vos coordonnées :

Adresse

Localité

Code Postal

Pays