Le POC et la Gare

  • PDF
  • Imprimer
  • Envoyer

imageimage

Le P.O.Corrèze et la gare de Forgès


Le chemin de fer à été un facteur important du développement social et économique de la Corrèze. Avant de permettre le départ des hommes et des femmes vers les villes, les voies ferrées facilitèrent l’écoulement des produits du sol et firent entrer l’agriculture corrézienne dans le circuit des marchés extérieurs.

Le conseil municipal de Forgès souhaitera dès le début, à plusieurs reprises et très fermement, l’implantation d’une vraie gare pour développer les échanges économiques avec les localités voisines et les grands centres urbains.
Le nombre de foires à Forgès sera très nettement augmenté après la mise en service de la ligne de chemin de fer. image

Le bois, les aliments, les farines pour le bétail, les produits de la terre et les matériaux de construction transiteront par le chemin de fer.L’expédition du bois étant l’activité la plus importante : plusieurs wagons par jour.De nombreux voyageurs prendront un billet pour aller à la ville.

L’histoire du P.O.C. ( Paris –
image Orléans – Corrèze ) commence vers1875.Un programme d’équipement ferroviaire ( plan Freycinet de 1879 ) destiné à compléter le réseau existant envisage une ligne d’Uzerche à Aurillac via Tulle et Argentat. Après de nombreux projets la ligne du P.O.C. ira seulement d’Uzerche à Argentat. En 1885 le plan Raynal destiné à réaliser des économies de construction préconise le principe de voie métrique.
Pour le tronçon de Tulle à Argentat, la situation était compliquée car il fallait franchir le col situé entre les vallées de la Corrèze et de la Dordogne et choisir entre une plate-forme indépendante ou l’accotement le long de la RN 120 pour le secteur de Forgès à Argentat.
Du col de la Guze à Argentat la ligne suivra la vallée de la Souvigne.
De Forgès à Argentat la ligne sera installée en accotement de la RN 120 au vu de la facilité d’exécution et du coût des terrains de cette fertile vallée.

Le projet sera signé le 10 septembre 1894.

Dès le mois d’octobre 1894, M. Tourtay, ingénieur en chef des Ponts et Chaussées à Aurillac et M. Marchat, ingénieur ordinaire à Brive, qui ont dans leurs attributions l’étude des chemins de fer corréziens, se sont rendus à Argentat pour contrôler sur place les détails de l’avant-projet de la ligne Tulle-Argentat présenté par la Compagnie d’Orléans. Ils ont suivi, sur le terrain, le tracé projeté.
Dans sa séance du 25 avril 1895, le Conseil Général de la Corrèze s’est engagé sur les dépenses d’acquisition des terrains nécessaires à l’établissement de la ligne ferrée de Tulle à Argentat.
La déclaration d’utilité publique du projet sera décidée par le Ministre des Travaux Publics en date du 2 octobre 1895 et sera confirmée en 1897.
La construction entre Uzerche et Argentat est confiée à la Société Batignolles le 30 décembre 1897.
Par décret du 28 avril 1898, le Président de la République approuve le traité intervenu entre la Compagnie d’Orléans et la société des Batignolles pour la construction et l’exploitation de la ligne Tulle-Argentat d’une longueur de 31 km 186.      
Le projet est approuvé définitivement le 24 novembre 1898 et dans celui-ci il est prévu de construire un certain nombre de gares dont celle de Forgès et cela a été un souhait constant de la municipalité.
Les travaux débutèrent assez rapidement.
C’est M. Graffeuil, entrepreneur en Dordogne et originaire de Forgès, qui sera en charge des travaux de Pandrignes à Argentat.
Malgré quelques difficultés ils ne prirent pas de retard.
Il faut cependant noter quelques blessés : plusieurs blessés lors du percement du tunnel de Pandrignes, accident par chute de pierres au rocher du cavalier près de Forgès, doigts écrasés…
Pour l’exploitation la société Batignolles crée en décembre 1903 la Société d’Exploitation des Chemins de fer de la Corrèze.

image image

Dès janvier 1904, les travaux s’achèvent, les wagons sont arrivés et les chefs de gare sont à leur poste.
En attendant la mise en marche régulière des trains, un premier train d’inauguration circulera entre Tulle et Argentat et vice-versa le lundi 8 février 1904. A Argentat, la compagnie offrira, sous la halle aux marchandises, un banquet de  80 couverts au monde officiel ( dont le Préfet de la Corrèze ) et aux principaux exécuteurs des travaux. C’est M. Miremont, le renommé Vatel du buffet de Brive, qui est chargé de réaliser un succulent menu.                         
Le premier train régulier est parti d’Argentat dimanche 14 février 1904, avant le jour, par un temps épouvantable. Ce même temps ayant continué, la nouvelle ligne n’a pas vu passer beaucoup  de monde la première semaine à raison de 2 trajets par jour. Mais cela viendra car son parcours est pittoresque et la région d’Argentat, une des plus curieuses et des plus fertiles de la Corrèze, mérite d’être visitée.
Dès le début ce fut un grand succès auprès des usagers malgré l’inadaptation du matériel roulant.
Ainsi pour le jour de la foire de mars 1904 à Argentat, il y avait tellement de voyageurs au train qui arrive à 9h47 que plusieurs ont dû se tenir sur les plates formes et même sur les gradins s’exposant à de graves accidents. Cela justifie pleinement la demande d’un train supplémentaire les jours de foires à Argentat et à Forgès, ce sera réalisé en septembre 1905.
La présence des lignes de chemin de fer dans les zones rurales est certainement une des clés pour comprendre le développement économique et social du monde rural.
Ce chemin de fer, durant 65 ans, a rendu des services inestimables aux habitants de Forgès et son souvenir reste très vivace dans la mémoire collective des gens du pays.

image image

Train mixte pour Tulle : 09 08 1959             Train voyageurs pour Argentat : 18 08 1959

Mais au cours des années il sera concurrencé par les transports sur les routes, plus rapides et plus rentables. Le dernier train de voyageurs circulera le 4 novembre 1969 et les trains de marchandises siffleront jusqu’au 30 juin 1970.

Sources : Archives de la Corrèze
La Croix de la Corrèze

image

Les horaires des trains entre Tulle et Argentat ,et vice versa en 1904  d’après le journal La Croix de la Corrèze.
image






Mise à jour le Lundi, 06 Octobre 2014 09:35

 
Bannière

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Saint Du Jour

Bonne fête aux Catherine de Sienne

Enregistrez-vous

Pour être averti des mises à jour



La Météo de Forgès

... VISITEURS

Tous187948
3.jpg

Venez à Forgès

Vos coordonnées :

Adresse

Localité

Code Postal

Pays