voyage Charente Maritime

  • PDF
  • Imprimer
  • Envoyer

Voyage en Charente Maritime

Du 5 au 18 juin 2012 le Club de la Souvigne, étoffé par un groupe conséquent de brivistes a découvert la Charente Maritime et ses îles.
Nous résidons à St Georges de Didonne au village de vacances " A Dieu Vat ". image

De là nous apercevons l’océan. Dès que nous sortons, nous traversons Royan, ses rues pimpantes aux maisons claires qui attendent les vacanciers.
Nous gagnons l’île d’Oléron par le long viaduc de la Soudre et nous visitons le château d’Oléron en petit train.Nous admirons les restes de la citadelle édifiée par Vauban. Nous sommes conquis par le charme des ruelles bordées de roses trémières, les parcs ombragés, les cabanes d’ostréiculteurs aux couleurs vives.
Cap vers le Nord pour découvrir le phare de Chassiron, blanc et noir, monumental…Nous n’avons pas le courage de grimper les 200 marches qui montent au sommet mais nous nous promenons dans les jardins qui l’entourent.
Le lendemain nous visitons le parc de l’Estuaire. Notre guide, du haut d’une tour métallique nous fait observer les eaux de la Gironde qui drainent le sable blond du fleuve jusque dans l’ Océan Atlantique.
image
A Meschers nous descendons dans les grottes troglodytiques de Matata et faisons connaissance avec la vie et les mœurs de leurs divers occupants.
A Fouras nous embarquons  sur le bateau qui nous mèneras à l’île d’Aix. L’eau est sombre et profonde mais heureusement pas de «  gros temps » !Nous débarquons sur l’île d’Aix. Une calèche à 20 places nous attend et nous faisons le tour de l’île traînés par deux superbes percherons. Des prairies, des bosquets, une route étroite, le calme parfait…
Nous revenons à notre point de départ. Nous parcourons la grand’rue d’Aix et nous passons  devant la maison ou résida Napoléon.
image Le jeudi nous entrons dans La Rochelle par le port des Minimes. Notre bateau avance entre les deux tours, puis notre guide nous conduit dans la vieille ville. Elle évoque pour nous l’histoire de La Rochelle « belle et rebelle ».Nous admirons les maisons des riches armateurs avec leur cour intérieure…les gargouilles donnant sur la rue. Quelle luminosité malgré le ciel gris !Un passage par la cour de la mairie d’une richesse à couper le souffle puis nous longeons de longs parcs et jardins pour arriver au port de commerce. Nous déjeunons face aux bateaux du port des Minimes.
A Rochefort nous visitons la Corderie Royale. Nous entrons dans un magnifique bâtiment de 374 mètres de long ou nous voyons comment on travaille le chanvre, comment on le tord pour en faire des cordes, des câbles et enfin des cordages. Dans la bonne humeur générale nous apprenons même à faire des nœuds…De là nous allons sur le chantier de construction de l’Hermione copie de la célèbre frégate du Marquis de
image La Fayette. La construction commencé il y a 15 ans et la coque est presque terminée. Les artisans travaillent à la manière d’autrefois. Dans 2 ans les mâts, les voiles et les cordages seront en place et elle pourra se rendre à Boston.
Le vendredi nous avons découvert la citadelle de Brouages : ses remparts les bâtiments où l’on fabriquait les armes, celui où l’on soignait les blessés…
Au temps de Louis XIV, 700 soldats y vivaient. Marie Mancini, la nièce de Mazarin y résidait et on y donnait des fêtes somptueuses. Maintenant c’est un petit village aux maisons blanches et aux volets colorés qui se trouve à l’intérieur des murs. C’est ici que naquît Samuel Champlain..
image A Marennes une jeune guide énergique nous a expliqué le travail des ostréiculteurs. Il faut au moins 3 ans de travail pour obtenir une huître adulte. Nous avons vu les claires aux eaux saumâtres ou les huîtres s’affinent. On ne peut pas dire que les huîtres sont chères quand on voit tout le travail qu’elles nécessitent !
Retour au pays par Cognac. Visite rapide au musée de la Charente pour nous rendre chez le producteur de Cognac Roullet Fransac. Nous avons envahi la salle, occupé tous les fauteuils, dégusté, choisi et enfin acheté une ou plusieurs bouteilles.
Sur une aire de repos nous avons dégusté les huîtres que nous a offert David. Même les plus réticents y ont goûté et tous les autres se sont régalés.
Ce voyage a été pour nous une détente. L’ambiance était chaleureuse. Nous remercions nos amis brivistes qui nous ont permis de l’organiser.


image image

La secrétaire : Odile Bouyssal


Le voyage une clé pour bien vieillir

Souvent la perspective de partir de chez soi, de se retrouver avec des personnes inconnues, de créer de nouveaux liens, semblent être des obstacles insurmontables et rien que l’idée de quitter son « chez soi » entraîne une perte de l’envie de bouger, une perte de l’élan vital que l’on doit combattre à tout prix car le repliement est le grand danger de la personne qui avance en âge.
L’idéal est de partir avec des gens que l’on connaît déjà en restant attentif à ne pas limiter les échanges uniquement avec ces personnes et en s’ouvrant aux autres participants.
Au final un voyage se transforme en une cure de jouvence.

Le Président: Bernard SALGUES

Mise à jour le Samedi, 23 Juin 2012 11:16

 
Bannière

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Saint Du Jour

Bonne fête aux Catherine de Sienne

Enregistrez-vous

Pour être averti des mises à jour



La Météo de Forgès

... VISITEURS

Tous187948
14.jpg

Venez à Forgès

Vos coordonnées :

Adresse

Localité

Code Postal

Pays